9 mai 2019

Zao Wou-Ki inspiré par Monet

L'art contemporain est une évolution spectaculaire vers les formats gigantesques. Zao Wou-Ki achète en 1977 une maison-forte du XVème siècle près de Beaune-la-Rolande à 100 Km au sud de Paris. Il installe son atelier dans une dépendance. Dans cette salle de 8 mètres de haut, il ouvre des fenêtres dans la mansarde et crée une mezzanine pour vérifier l'effet de son travail.

Ces conditions nouvelles constituent un défi qui enchante l'artiste. La couverture de tout l'espace devient un exercice progressif dans lequel la planification et l'instinct entrent en concurrence. C'est dans ce refuge tranquille que l'artiste peint ses grands triptyques des années 1980. L'homme est apprécié de ses voisins pour sa courtoisie mais ils ignorent sa profession. Il conserve en parallèle son atelier Parisien.

L'oeuvre la plus monumentale, réalisée pour Singapour, est intitulée et datée Juin-Octobre 1985. Ce triptyque de dimension totale 2,80 x 10 m a été vendu pour HK$ 510M incluant premium par Sotheby's le 30 septembre 2018.

Le 25 mai à Hong Kong, Christie's vend une huile sur toile 200 x 486 cm intitulée Triptyque 1987-1988, lot 38 estimé HK$ 120M. Je vous invite à regarder la vidéo préparée par la maison de ventes.

Ce triptyque terminé en 1988 est conçu comme un hommage à Monet et Matisse, plus précisément au mélange harmonieux des couleurs et des lumières des Grandes Décorations et à la fenêtre de Collioure qui ouvre sur le paysage comme un rideau de scène. L'artiste associe à cette reconnaissance Européenne sa sensibilité Chinoise, dans une composition où l'absence de perspective est un moyen d'évoquer l'infinité du monde.