27 juin 2019

La Lumière de l'Angleterre

La lumière est le thème principal de l'art de Turner tout au long de sa carrière. Il maîtrise successivement l'aquarelle et l'huile et devient illustrateur pour propager sa vision auprès d'un public élargi. La lumière n'existe pas sans le paysage et la mer. Les inspirateurs de Turner sont d'abord des poètes qui ont chanté la beauté de la nature comme James Thomson ou Lord Byron.

Il admire le Liber Veritatis du Lorrain. Une série de 71 images gravées par Turner entre 1807 et 1819 sous le titre Liber Studiorum réunit des études de paysages qui pourront être utilisés par les clients pour commander des "oeuvres finies".

Le temps passe. Turner est célèbre malgré son tempérament excentrique. Sa créativité artistique reste intacte. Il est conscient que son art est sans précédent et léguera des centaines de pièces à la nation Britannique. Avide d'une reconnaissance posthume, il fuit cependant la célébrité contemporaine, passant ses dernières années à Chelsea sous le nom de Mr Booth qui était le patronyme de sa compagne Sophia.

Dans ses dernières oeuvres les paysages sont littéralement enveloppés dans la lumière, avec un effacement progressif des détails figuratifs. Il travaille à nouveau sur ses anciens thèmes du Liber Studiorum, qu'il réédite en 1845 en quinze exemplaires avec les plaques d'origine sous l'influence de Ruskin.

Le corpus des peintures tardives réalisées par Turner en relation directe avec son Liber inclut neuf oeuvres de grand format. Une seule est restée en mains privées. Cette huile sur toile 88 x 118 cm est estimée £ 4M à vendre par Sotheby's à Londres le 3 juillet, lot 11.

Cette peinture est inspirée par l'image du Liber intitulée The Bridge in Middle Distance. Une confusion avec les vues d'Italie, peut-être due à la lumière des vues de Venise peintes après le voyage de 1840, a longtemps masqué le thème topographique de cette image, le double pont de Walton sur la Tamise, un des sites préférés de Turner. Les paysages de J.M.W. Turner sont universels.