13 juin 2019

Le Guerrier du Nord

Le trésor de Lewis a été révélé en 1831 par un participant pendant une réunion de la Society of Antiquaries of Scotland. Il était composé de 92 pièces de jeu en ivoire de morse et d'une boucle de ceinture. Les figures constituaient quatre ensembles presque complets de jeu d'échecs. Le reste était composé de pions d'échec et de jetons pour le jeu de table, prédécesseur du jacquet.

Cet ensemble venait d'être trouvé dans l'île de Lewis, à l'extrémité des Hébrides, face au grand large. Il est aujourd'hui réparti entre le British Museum et le National Museum of Scotland.

Les figures sont typiques des sagas Nordiques, depuis la majesté du roi jusqu'à la férocité des gardes qui seront plus tard les tours. Autour de 1200 CE les Normands, successeurs des Vikings, appréciaient le jeu d'échecs : simulation de la guerre, symbolisme de la vie et de la mort par le noir et blanc des cases et le déroulement du jeu.

Une reine similaire à ses homologues de Lewis a été trouvée à Trondheim. Cassée très probablement pendant le ciselage, elle témoigne d'une origine norvégienne de sa production, utilisant l'ivoire d'Islande ou du Groenland. Pour le trésor de Lewis, l'hypothèse la plus probable est qu'il a été perdu par un marchand dans un naufrage.

Le 2 juillet à Londres, Sotheby's vend un garde en ivoire de morse de 8,8 cm de haut qui a toutes les caractéristiques des pièces de Lewis, lot 7 estimé £ 600K. Comme pour le trésor, l'usure est due à un contact prolongé avec l'eau de mer et le sable. Contrairement aux pièces de Lewis, elle n'a pas été nettoyée et conserve des traces vert foncé qui sont peut-être sa couleur d'origine pour le jeu.

Cette pièce est inédite. Elle a été achetée en 1964 pour £ 5 par un antiquaire d'Edinburgh à un de ses confrères et la famille l'a aimée jusqu'à nos jours pour sa mystérieuse beauté d'un autre temps. Elle est la première pièce d'échecs du type de Lewis à être disponible sur le marché depuis la découverte du trésor.