22 juin 2019

Maternité

L'observation de la chair est l'unique but des peintures de Jenny Saville. Ses oeuvres de jeunesse marquent une réprobation contre la représentation artificielle que les femmes construisent de leur propre corps. Elle tourne à une vision d'horreur les transformations volontaires mais néanmoins mutilantes de la chirurgie esthétique.

Les relations entre plusieurs corps l'intéressent aussi. Son chef d'oeuvre de cette seconde phase, Shift, est aussi une référence aux Demoiselles d'Avignon. Cette huile sur toile 330 x 330 cm terminée en 1997 a été vendue pour £ 6,8M incluant premium par Sotheby's le 28 juin 2016.

Dans son observation des corps, Jenny Saville finit par réduire la différence entre l'homme et la femme, entre le normal et le pathologique, entre le naturel et l'artificiel, entre l'immobilité et le mouvement. Elle admet le trans-genre comme un troisième état dont la population augmente dans le monde contemporain.

L'être humain n'existe pas sans corps mais l'individualité est mise en question par une relation intime indispensable à la continuation de l'espèce humaine, la grossesse. Jenny Saville est bouleversée psychologiquement par ses deux maternités, en 2007 et 2008 : elle a créé de la chair à l'intérieur de son propre corps.

A partir de cette étape son art change. La tête, souvent un auto-portrait, était renvoyée à l'arrière-plan dans ses oeuvres précédentes. Elle devient le thème majeur. Les yeux et la bouche sont le principal support de la communication d'un être humain avec le monde. Le reste du visage n'est qu'une sorte de cadre pour lequel toutes les couleurs peuvent être utilisées en un lourd impasto comme faisait souvent Francis Bacon.

Comprenant cette tendance, Gagosian a organisé à Londres en avril 2019 une exposition sur le thème de l'influence d'un autoportrait de Rembrandt sur la création artistique contemporaine. Le self portrait (after Rembrandt) peint en 2019 par Jenny Saville explique magistralement l'évolution de sa vision.

Le 26 juin à Londres, Sotheby's vend Shadow Head, lot 8 estimé £ 3M. Cette huile sur toile 270 x 220 cm est monumentale quand on considère que l'image est limitée à un visage. Terminée en 2013, cette oeuvre a été datée 2007-2013 par l'artiste pour montrer qu'elle doit être attachée à la phase de sensibilité maternelle de son art.