11 juil. 2019

De l'Or sur la Lune

La tradition des médaillons commémoratifs embarqués dans les missions spatiales Américaines commence avec le premier vol habité Gemini. Ils étaient fabriqués en étain ou en sterling et parfois dorés. Bien que la production n'ait pas été documentée, leurs écrins étaient marqués Fliteline. Les dates de mission sont gravées après le retour sur terre.

La dernière série de médaillons Fliteline est destinée à Apollo 1. Huit prototypes avaient été préparés avant l'incendie de la cabine. En hommage à ses camarades disparus, Neil Armstrong a emporté un exemplaire doré avec lui dans le LM d'Apollo 11. Provenant de sa collection, il a été vendu pour $ 275K incluant premium par Heritage le 1er novembre 2018.

Quand le programme Apollo redémarre en 1968, la NASA réorganise cette opération de prestige. Le dessin est en général confié aux astronautes de la mission concernée. Jusqu'à Apollo 10 la forme est libre. La production est confiée à Robbins Company, fournisseur de badges pour le FBI et de médailles Olympiques.

Les médaillons en métal argenté sont désormais sérialisés, sans doute parce que la NASA craint que les astronautes en tirent un profit personnel préjudiciable à sa réputation. Quelques médaillons en or 14K sont ajoutés pour les collections personnelles des astronautes.

Pour Apollo 11 en 1969, le dessin est préparé par Michael Collins. Robbins réalise 450 médaillons en métal argenté qui sont embarqués dans la mission sauf 10 qui avaient été égarés, plus 3 médaillons en or, un pour chaque astronaute.

Le médaillon en or attribué à Neil Armstrong l'a suivi dans le Lunar Module Eagle. Provenant de sa collection et gradé MS 67 par NGC, il sera vendu le 16 juillet à Dallas par Heritage, lot 50067 avec une enchère d'ouverture de $ 250K sans prix de réserve. Je vous invite à regarder la video partagée par NGC.

L'aigle de Collins prêt à se poser dans une plaine de cratères sous un clair de terre sera réutilisé pour la pièce fédérale de $ 1 entre 1971 et 1978.

Le scandale d'Apollo 15 n'est pas venu des médaillons mais d'enveloppes philatéliques.