25 juil. 2019

La F1 Spéciale

Créée en 1989, McLaren Cars veut réaliser un vieux rêve de Bruce McLaren : une voiture routière qui cumule toutes les qualités imaginables. Le premier modèle de la marque est la F1. Vitesse, accélération, confort, sécurité : elle atteint ses plus ambitieux objectifs. Tant pis si la disposition des trois sièges est incompatible avec l'homologation routière aux Etats-Unis.

Des versions de compétition viennent s'ajouter à la version routière de base. Dans sa première année en 1995, la F1 GTR domine les 24 heures du Mans : les 5 voitures sont classées première, troisième, quatrième, cinquième et treizième.

McLaren commémore cet éclatant succès la même année avec une nouvelle variante réalisée en cinq exemplaires, la F1 LM. Le moteur de la GTR est réutilisé mais sans les restrictions de puissance exigées pour les compétitions. L'aérodynamique est modifiée pour maintenir la stabilité, avec notamment l'installation d'un aileron arrière et la modification du nez. Sans améliorer la vitesse de pointe de la GTR, la LM a une accélération sensationnelle, atteignant 160 km/h en moins de 6 secondes.

Pour que les voitures restent en parfait état et satisfassent les clients, McLaren crée une division en charge des révisions et des personnalisations sur mesure, qui deviendra bien plus tard le McLaren Special Operations.

En 1998 l'avant-dernier exemplaire de route est spécialement suivi en production. Effectivement, quand elle est terminée, le client la laisse en usine pour qu'elle devienne conforme à la spécification LM. Elle a été vendue pour $ 13,8M incluant premium par RM Sotheby's le 13 août 2015.

Le second propriétaire d'une F1 fabriquée en 1994 demande une modification similaire. Transformée en deux fois, en 2000 et 2001, cette seconde et dernière F1 selon LM bénéficie des plus récents développements et peut être considérée comme l'achèvement ultime du meilleur modèle de son temps. Elle est estimée $ 21M à vendre par RM Sotheby's à Monterey le 16 août, lot 261.