22 août 2019

Le Dragon des Jolies Concubines

Le 13 septembre à New York, Christie's vend une tête de dragon en jade vert grisâtre, lot 830 estimé $ 2,5M. Elle a été sculptée dans un bloc de néphrite de belle homogénéité malgré sa grande dimension, 16,5 cm de long. La base est évidée pour pouvoir la fixer sur un poteau. Une corne est manquante. Je vous invite à lire l'article préparé par la maison de ventes, incluant une courte vidéo.

En 1958 cette sculpture était dans la collection Junkunc. Le premier expert qui l'a inspecté a supposé qu'elle avait été faite sous les Han pour décorer un chariot. Une décoration architecturale ne serait pas digne de la ferveur apportée au jade par les empereurs de Chine. A l'époque aucune pièce similaire n'était connue.

Une tête de dragon de 18 cm de long de même matière et conception a été découverte en 1980 dans les jardins de plaisir de l'empereur Xuanzong des Tang, qui régna de 712 à 756 CE. Cette similitude confirme l'origine impériale du specimen Junkunc.

Le règne de Xuanzong est une période de splendeur insouciante. L'empereur est beaucoup plus intéressé par la protection des arts que par le gouvernement. La guerre civile qui éclate en 755 empêche l'importation du jade d'Asie centrale. Ces dragons ne peuvent pas être ultérieurs.

Les sculptures antiques en jade sont rares mais les chroniqueurs et les poètes Tang étaient bavards. Les chariots impériaux tirés par des chevaux étaient ornés de figures dans cinq matériaux différents, chacun correspondant à un usage spécifique.

Le jade était le plus précieux et le plus rare des cinq matériaux. Son chariot de parade était surtout utilisé pour le couronnement des impératrices. Le dragon vert y était accompagné d'un tigre blanc et d'un phénix d'or. Un poète de la fin de l'époque Tang regrette de ne plus voir les luxueux chariots qui acheminaient les jolies concubines.