27 sept. 2019

Le Voile Diaphane

Osman Hamdy Bey est à Paris de 1860 à 1869. Son père voulait qu'il étudie le droit. Il préfère s'imprégner de la peinture orientaliste de Gérôme et Boulanger et des nouvelles modes vestimentaires du Second Empire.

Revenu à Constantinople, il s'intéresse aux costumes traditionnels dont il étudie une possible compatibilité avec le monde moderne. A l'occasion de l'exposition universelle de Vienne en 1873, il prépare les textes pour une importante édition de photographies de costumes populaires de Turquie.

Hamdy Bey mène de front une activité de peintre orientaliste dans le style Européen et d'administrateur culturel pour l'empire Ottoman. Sa carrière sera extrêmement brillante. Il sera un infatigable promoteur et éducateur à la fois de l'archéologie et de l'art moderne.

Le 30 mai 2008, Sotheby's a vendu pour £ 3,4M incluant premium le portrait grandeur nature d'une jeune femme de Constantinople, huile sur toile 185 x 109 cm peinte en 1881. Une petite version presque identique, 120 x 60 cm, datée de la même année, vient de faire surface. Elle est estimée € 1,5M à vendre par Dorotheum à Vienne le 23 octobre, lot 526. Je vous invite à regarder la video partagée par Dorotheum. L'image est partagée par la maison de ventes "for media use" avec copyright à Dorotheum.

La scène est prise dans un intérieur de riches tentures et tapis orientaux. La femme debout est jolie et élégante avec un superbe manteau d'extérieur. Bien qu'elle semble appartenir à l'aristocratie ou à la riche bourgeoisie, elle n'est pas identifiée.

Il existe une seule différence entre les deux peintures. Elle porte un voile oriental ou yasmak d'une telle transparence qu'il ne cache rien du visage, contrairement aux traditions. Le voile monte jusqu'aux sourcils dans la version grandeur nature mais reste sous les yeux dans l'autre peinture. Ce sont des images de mode. La femme est un supermodel de la modernité à Constantinople au temps des derniers Sultans.