1 sept. 2019

Pas de S pour Roosevelt

L'édition de Proof sets par le US Mint à l'attention des collectionneurs est une ancienne tradition qui n'a été interrompue qu'une fois depuis 1936, de 1965 à 1967. Les pièces sont rangées dans un coffret marqué United States Proof Set équipé d'une loupe en plastique.

Le redémarrage en 1968 est accompagné de modifications importantes. Les pièces destinées au Proof set sont désormais produites à San Francisco. Les matrices sont réalisées comme précédemment à Philadelphie. Le polissage des matrices, pour apporter la surface brillante et réflective qui n'est pas nécessaire pour les pièces de circulation, est réalisé à San Francisco.

Les pièces du Proof set portent désormais sur le côté face le S identifiant San Francisco. La même usine peut aussi produire en parallèle des pièces de circulation sans S en cas de surcharge à Philadelphie. Des mélanges deviennent physiquement possibles. Tout comme les philatélistes à l'époque des timbres bicolores, les numismates cherchent les erreurs.

Le contrôle de sortie de l'usine de San Francisco est ainsi soumis à la rude épreuve d'une validation par le grand public pour des quantités qui peuvent dépasser 10 millions d'unités, toutes dénominations confondues. Si l'erreur n'est pas détectée en production, plusieurs centaines de pièces non-conformes peuvent être réparties dans les sets. C'est le cas du 1970 no-S proof Roosevelt dime, du 1971 no-S proof Jefferson nickel, du 1983 no-S proof Roosevelt dime et du 1990 no-S proof Lincoln cent.

La plus rare de ces erreurs est le 1975 no-S proof Roosevelt dime, connu en deux exemplaires seulement. L'une de ces pièces est conservée dans son Proof set depuis quarante ans dans la même collection. Elle est gradée PR66 par PCGS.

La meilleure, gradée PR68 par PCGS, a été vendue dans son Proof set pour $ 350K incluant premium par Stack's Bowers le 13 août 2011. Elle est vendue individuellement par Heritage à Long Beach le 6 septembre, lot 4715.