28 sept. 2019

Vol au-dessus de Los Angeles

En 1961, après une brève expérience dans une agence de publicité, Ed Ruscha visite l'Europe. Au-dessus des boutiques, les signes sont composés dans des typographies attirantes. Pour le jeune artiste qui ne comprend pas le français, la beauté de ces mots est plus importantes que leur signification.

Dès lors Ruscha positionne inlassablement des mots sur des images plus ou moins figuratives. Cette association hétéroclite n'a pas de signification mais elle fascine le spectateur, tout comme plus tard les immenses assemblages de mots de Christopher Wool. Ruscha utilise des mots uniques servant de slogans, ou des phrases courtes incluant une contradiction, ou des titres de films.

Ruscha vit à Los Angeles depuis la fin des années 1950. A partir de 1986 sa série City Lights montre des perspectives obliques de haute altitude. Le fond de l'image est un bleu nuit très foncé interrompu par les lumières irrégulières du réseau perpendiculaire des rues et de leurs intersections. Les lettres sont rouges très foncé sur certains opus et blanches sur d'autres. Le titre de la série est un hommage à Chaplin.

I Tried to forget to remember, huile et acrylique sur toile 183 x 244 cm peinte en 1986, a été vendue pour $ 8,2M incluant premium par Sotheby's le 16 mai 2019 sur une estimation basse de $ 5M. Le titre paraphrase le "I Forgot to remember to forget" chanté par Elvis Presley. Les lettres sont rouges.

La série continue en 1987. Whiz kids, 168 x 168 cm, a été vendu pour $ 4,2M incluant premium par Christie's le 13 mai 2015 et Inferno, 183 x 183 cm, imitant une écriture à la main, pour $ 2,2M incluant premium par Phillips le 12 mai 2011. Dans ces deux oeuvres les mots sont blancs. Avec des lettres rouges, Didja?, 183 x 183 cm, a été vendu pour $ 3,1M incluant premium par Sotheby's le 17 novembre 2016.

Le 6 octobre à Hong Kong, Sotheby's vend Point Blank, acrylique et huile sur toile 183 x 183 cm peinte en 1988, lot 1140 estimé HK$ 25M. Les lettres majuscules sont rouges. Le thriller Point Blank, sorti sur les écrans en 1967, avait été entièrement tourné en Californie.