16 oct. 2019

Jane aux Enfers

En 1857 Rossetti est fiancé à Lizzie. Cela ne l'empêche pas de regarder les filles. Il est ébloui par la beauté de Jane, une grande brune aux traits fins et à la peau claire âgée d'à peine 18 ans. Entrée dans le cercle Pré-Raphaélite, Jane épouse William Morris.

Jane n'est pas heureuse avec William mais ce mari n'est pas jaloux. A partir de 1871 Morris et Rossetti louent ensemble une résidence dans la campagne anglaise. Morris est souvent en voyage, laissant sa femme et leurs deux petites filles seules avec Rossetti.

Rossetti est artiste mais il est aussi un poète nostalgique. Il peint Jane en Pandora en 1871, sur le thème de la beauté qui n'empêche pas le déclenchement de la malédiction par une action maladroite. C'est probablement William qui suggère à Rossetti d'interpréter Jane en Proserpine.

Cette période dure environ trois ans. Inquiète à juste titre pour la santé mentale de Rossetti, Jane prend ses distances avec son admirateur. Rossetti continue sa quête de l'expression du malheur. La Proserpine de Rossetti est saisie au moment même où elle réalise avec effarement qu'elle vient de croquer dans le fruit défendu, une grenade qu'elle tient encore dans ses doigts.

La réalisation des peintures se passe mal. Plusieurs huiles sur toile sont endommagées, accroissant l'attachement obsessionnel de l'artiste à ce thème. La septième version, 125 x 61 cm, est enfin achevée en 1874. Elle est conservée à la Tate Britain.

Rossetti recommence plus tard sans modification majeure de la composition mais en variant la technique. Le 28 octobre à New York, Christie's vend une aquarelle et gouache 78 x 38 cm sur papier réalisée en 1878, lot 208 estimé $ 3M. Aucune autre Proserpine de Rossetti n'a été peinte avec cette technique. Les couleurs fortes anticipent les oeuvres sur papier par Burne-Jones.

Le 19 novembre 2013 une Proserpine 120 x 56 cm réalisée avec des craies de couleurs en 1880 a été vendue pour £ 3,3M incluant premium par Sotheby's sur une estimation basse de £ 1,2M. L'artiste revient à l'huile sur toile en 1882 avec la version finale terminée quelques semaines avant sa mort.