31 oct. 2019

La Chaise des Fantômes

Andy Warhol devient célèbre en 1962 par ses nombreuses peintures de Marilyn Monroe, commencées juste après la mort de l'actrice à partir d'une seule image transférée en sérigraphie. Geldzahler suggère à l'artiste de traiter le thème de la mort de façon plus explicite. Sa série macabre est identifiée sous le nom de Death and Disaster.

Paradoxalement l'image qui choque le plus le public ne montre pas la mort mais seulement son instrument. En 1964 Warhol réalise une sérigraphie d'une image de la chaise électrique de Sing Sing, au milieu de sa grande salle vide, sans présence humaine. Il réalise 32 peintures monochromes 56 x 71 cm, chacune d'une couleur différente, destinées à être exposées ensemble. La version d'un bleu glaçant a été vendue pour $ 11,6M incluant premium par Christie's le 10 novembre 2015.

En 1967 Warhol prépare pour l'année suivante une nouvelle exposition qui sera focalisée sur les deux thèmes extrêmes, la vie et la mort, symbolisées par les fleurs et par la chaise électrique. Il réalise en 1967 et 1968 14 grandes peintures 137 x 188 cm de la chaise électrique basées sur un agrandissement de la partie centrale de l'image d'origine.

Presque toutes ces peintures sont monochromes. L'une d'elle fait exception. Le fond est constitué de trois bandes diagonales qui symbolisent la vie : bleu du ciel, vert de l'herbe, rose de la chair. La chaise est sérigraphiée deux fois, en vert clair et violet foncé, d'autant plus menaçante que le contraste par rapport au fond est très faible.

Cette Big Electric Chair a été vendue pour $ 20,4M incluant premium par Sotheby's le 14 mai 2014. Elle est estimée $ 18M à vendre par Christie's à New York le 13 novembre, lot 20 B.

Toutes les chaises de Warhol sont ultérieures à la désaffectation de l'instrument de Sing Sing, décidée en 1963. Certes d'autres chaises similaires continuent à fonctionner dans le monde, mais on ne saura jamais clairement si Warhol avait une intention militante avec ce thème morbide. En juin 1968 la tentative d'assassinat de Warhol par Valerie Solanas est une rencontre réelle de l'artiste avec la mort.