3 nov. 2019

Au-delà de l'Allemagne

De 1963 à 1967 Gerhard Richter réalise sa série de photo-peintures, récupérations à l'huile sur toile en format géant de photos noir et blanc ratées. Pour certaines images comme le Düsenjäger peint en 1963, il explique son choix par un souvenir personnel. La suite est plus difficile à décoder, probablement liée à des sentiments intimes.

Cette pratique sans précédent de peintures floues sur des thèmes de banalité totale lui apporte la gloire et des clients. il diversifie ses thèmes sans perdre son envie de choquer, comme par exemple avec ses nuanciers de couleurs (Farbtafeln).

Le 13 novembre à New York, Christie's vend une des dernières photo-peintures, huile sur toile 180 x 180 cm peinte en 1967, lot 12 B estimé $ 18M.

Cette image grise montre le ferry de la ligne de transport Hambourg-Copenhague pendant l'engloutissement d'un train, en enfilade entre le terminal et la Baltique. Mise en service quatre ans auparavant, cette ligne nommée Vogelfluglinie est encore un thème d'actualité. Le flou mène aux limites de la lisibilité.

Unique dans l'imagerie de Richter, cette image déshumanisée vient en totale opposition avec ses inspirations érotiques et pornographiques de la même période. La ligne du vol des oiseaux aurait pu être une invitation au voyage au-delà de l'Allemagne. Elle témoigne plutôt de la laideur repoussante dont la vie moderne est capable. Avec Richter, tout semble simple mais rien n'est simple.