28 nov. 2019

Champs Norvégiens

En 1891 Harald Sohlberg passe plusieurs mois dans une ferme appartenant aux Pettersen, une riche famille de marchands de Christiania. Il vient de terminer ses études d'art et de design. Les Pettersen lui commandent une peinture montrant leur propriété.

Sohlberg commence à préparer des études montrant la ferme en hiver mais il ne se précipite pas. Il utilise ce thème pour développer son style personnel. En 1895-1896 il est à Paris. Son huile sur toile 73 x 116 cm est terminée en 1898. Elle est intitulée Modne Jorder (Ripe Fields), signifiant probablement qu'elle exprime la lumière de la fin de l'été.

Ce paysage est structuré en quatre distances. Le fond est une montagne éclairée par la lumière de l'aube. La partie habitée est dans la pénombre, séparée du champ par une clôture. Les premières lueurs comencent à lécher la surface du champ. Le premier plan est un talus de bouleaux, formant une sorte d'encadrement de feuilles peintes en impasto. Aucun personnage n'est visible.

Modne Jorder annonce le style qui sera pratiqué par Sohlberg pendant toute sa carrière. Il restera fasciné par la nuit et par les moments extrêmes de l'aube et du crépuscule. Il peint d'humbles paysages dans lesquels il cherche à exprimer une sensibilité. Il a probablement été influencé par l'art de Gauguin. Les couleurs extrêmes de ses paysages sont similaires aux scènes symbolistes d'Alphonse Osbert.

Modne Jorder est estimé £ 1M à vendre par Sotheby's à Londres le 11 décembre, lot 15. Je vous invite à regarder la vidéo préparée par la maison de ventes. L'image est partagée par Wikimedia.

Fiskerens hus (la maison du pêcheur), huile sur toile 94 x 121 cm peinte en 1921, a été vendue pour £ 1,2M incluant premium par Sotheby's le 14 décembre 2016.

Sohlberg-Modne jorder