13 nov. 2019

Heures à l'Usage de Milan

Patek-Philippe commence en 1937 à assembler des montres bracelets à Heures Universelles (HU) avec un mouvement breveté et fourni par Louis Cottier. Un anneau marqué de 0 à 23 tourne en synchronisation avec les aiguilles mais en sens inverse. Un autre anneau identifie environ 40 villes ou lieux. L'heure partout autour du monde est lue directement par la position de ces inscriptions en face de l'anneau tournant.

En 1953 la référence 2523 remplace la 1415 après une modification du calibre Cottier permettant de changer le fuseau horaire de référence. La 2523 est une montre de luxe, le plus souvent équipée d'un cadran émaillé. 26 exemplaires ont été produits. Le cadran le plus habituel de la 2523 est un émail cloisonné montrant la carte d'un continent. Une Amérique du Nord a été vendue pour CHF 2,8M incluant premium par Christie's le 14 mai 2012.

La 2523 est à son tour remplacée en 1957 par la variante 2523-1 avec une simplification des cosses et un cadran métallique. La production des mouvements HU cesse en 1965. Une 2523-1 en or rose a été vendue pour HK$ 19,5M incluant premium par Phillips le 31 mai 2016.

Une 2523 en or rose en excellent état sans aucun signe de réparation a fait surface en 2010. Elle a été vendue pour CHF 2,7M incluant premium par Christie's le 15 novembre 2010, lot 114. Je l'avais discutée dans cette chronique avant cette vente. Le cadran et le mouvement ont été faits en 1953 et le boîtier en 1954.

Le centre de son cadran n'est pas en émail cloisonné mais en émail uniformément bleu marine d'une belle transparence. La montre a été vendue à Gobbi à Milan en 1957. Elle est la seule 2523 à avoir une double signature de Patek Philippe et d'un détaillant sur le cadran, une caractéristique qui est avidement recherchée actuellement par les collectionneurs de montres. Elle est estimée HK$ 55M à vendre par Christie's à Hong Kong le 23 novembre, lot 2201. Je vous invite à regarder la vidéo préparée par la maison de ventes.