29 nov. 2019

La Foule des Rapa

L'île de Pâques est découverte en 1722. La civilisation locale est d'une grande originalité du fait de l'isolement de l'ile. A partir de l'expédition Cook de 1774, des objets en bois sont rapportés en Europe. A cette époque l'obsession anti-païenne empêche les interprétations ethnologiques.

Il faut attendre 1868 pour qu'un chirurgien de marine en escale dans l'île fasse les premières observations de terrain. L'objet en bois couvert d'un enduit noir consistant en deux pales plates reliées par une poignée d'haltère était connu depuis Cook. Son utilisation dans les danses rituelles et son nom dans la langue indigène, le rapa, sont enfin connus. L'abondance de l'artefact et de ses représentations peintes, sculptées ou tatouées montre son importance rituelle. La poignée a une patine d'usage.

Il est déjà trop tard. Cependant en 1886 le rite est mimé pour un visiteur. La description ethnographique devient plus précise. Chaque danseur utilise une paire de rapa, un dans chaque main, qu'il fait tournoyer à très grande vitesse. La danse des rapa chasse les esprits maléfiques, mais les détails du rite sont déjà perdus. Qui sont-ils ? Comment sont-ils appairés ? Quelle est leur relation mystique avec les moai, les ua et les ao ?

Les rapa forment une foule homogène répondant à un unique modèle anthropomorphique mais avec des hauteurs variées. Le visage est dessiné par une double arche incisée et blanchie formant une superbe continuité du trait entre le nez, le sourcil et l'oreille. Les cheveux, les yeux, la bouche et les membres sont absents. L'autre extrémité, non incisée, figure l'abdomen, prolongé par le phallus pour le rapa mâle et par une protubérance sexuelle minuscule pour la femelle.

Cet objet est unique au monde par son usage. La simplification anthropomorphique est d'une grande efficacité esthétique, d'autant plus remarquable que ce peuple était totalement isolé du reste du monde. L'équilibre des masses doit être excellent pour assurer la perfection de la danse.

Un lot de deux rapa pouvant former paire, 78 cm hors tout pour le mâle et 71 cm pour la femelle, a été vendu pour € 3,9M incluant premium par Sotheby's à Paris le 12 décembre 2017. Un mâle de 82 cm de haut avait été vendu pour € 1.9M incluant premium dans la même salle de ventes le 10 décembre 2014. Le 4 décembre à Paris, Sotheby's vend au lot 10 un rapa mâle de 86 cm de haut.