20 nov. 2019

La Suprématie des Couleurs

Dans toute l'Europe, les avant-gardes artistiques et littéraires du début du XXème siècle partent du constat d'évolution rapide de la société et des conditions de vie. Le passé doit être annihilé, aucune tolérance n'est acceptée.

Ivan Kliun rencontre Malevitch dès 1907. Autour de 1914, il peint des oeuvres Cubo-Futuristes, apportant des couleurs vives au style Cubiste analytique de Braque et Picasso. Il est un des premiers artistes Suprématistes, participant en 1915 à Petrograd à l'exposition 0,10 où Malevitch dévoile son Carré Noir.

La peinture n'est plus une représentation de la nature mais un objet autonome. Les Suprématistes promeuvent la simulation du mouvement par les formes et les couleurs, avec une disparition totale de la perspective.

Vers 1921 Kliun réintroduit la lumière. Son art reste non-objectif mais il utilise dans sa nouvelle recherche la projection de sphères sur le plan, dévoilant les reflets. Malevitch considère cette nouvelle approche comme un retour en arrière. En 1932 le gouvernement Soviétique met fin au Suprématisme en interdisant l'art abstrait.

Peu d'oeuvres majeures de Kliun ont survécu. Le 26 novembre à Londres, Sotheby's vend une huile sur panneau 102 x 70 cm, lot 51 estimé £ 2,5M. La source de lumière est montrée en haut à gauche. Typique du Suprématisme sphérique, elle est probablement un des trois exemples de cette variante du suprématisme qui ont été exposées à Moscou en 1925. Le tweet montre un détail.