22 nov. 2019

L'Epicier de Louisville

En 1807 deux jeunes français ouvrent un bazar à Louisville, Kentucky. Jean-Jacques Audubon n'arrive pas à se concentrer sur son travail. Il est passionné par la chasse et par l'observation des moeurs des oiseaux. Il prend la nationalité Américaine en 1812 et anglicise son prénom en John James.

Il est très tôt formé à la taxidermie et participe à une des toutes premières tentatives d'étude par le baguage. Sa méthode est sans précédent. Il tue son spécimen d'un coup de fusil et le redresse dans une pose naturelle avec un fil de fer. Ensuite il le dessine grandeur nature, souvent avec sa femelle ou sa proie. Il ne dessine jamais un oiseau empaillé.

Audubon fait faillite en 1819. Contre l'avis de ses amis mais avec le support de sa femme, il décide de publier son travail. Les sociétés savantes Américaines repoussent cet homme des bois qui avait ridiculisé un de leurs honorables confrères. En 1826, en plein dans la période romantique, il débarque en Angleterre avec sa collection d'images.

Le travail à effectuer est colossal. Il veut maintenir le format 97 x 66 cm de ses feuilles de dessin mais jamais un aussi grand livre n'avait été imprimé. Les planches devront être colorées une par une à la main. La seule solution est la souscription. Il trouve en 1827 à Edimbourg un imprimeur, Lizars, pour réaliser le travail. Un premier fascicule de 10 planches, numérotées de I à X, est préparé.

Il n'y aura pas de second fascicule par Lizars, suite à une grève des coloristes. L'affaire est désormais confiée à Havell à Londres, jusqu'à la 435ème et dernière planche en 1838. Les cinq volumes de textes sont publiés séparément en format octavo entre 1831 et 1839.

Le 18 décembre à New York, Sotheby's vend un ensemble complet, en très bon état malgré les rognures de quelques légendes à cause de la reliure. Il a été constitué par la souscription de la Yorkshire Philosophical Society enregistrée par Audubon en avril 1827. Les planches I, III, et V à X sont dans le premier état imprimé par Lizars.

Ce lot a été vendu pour £ 1,76M incluant premium par Sotheby's le 21 juin 1990. Il est maintenant estimé $ 6M, lot 1. Je vous invite à regarder la video partagée par la maison de ventes.

L'exemplaire complet assemblé vers 1838 pour le duc de Portland avec du stock restant inclut toutes les dix premières planches dans l'édition de Lizars et est dans un état parfait. Il a été vendu pour $ 9,7M incluant premium par Christie's le 14 juin 2018. Un ensemble complet dans sa reliure d'origine, résultant d'une des toutes premières souscriptions, a été vendu pour £ 7,3M incluant premium par Sotheby's le 7 décembre 2010.