7 nov. 2019

L'Esprit des Totems

Née à Victoria en British Columbia, Emily Carr tente de faire des études d'art à San Francisco puis à Londres, sans grand succès. Excentrique, elle a plutôt le tempérament d'une exploratrice. En 1907 avec une de ses soeurs, elle atteint l'Alaska au terme d'une randonnée intrépide au travers de la forêt sauvage, à pied, à cheval et en canoe.

Elle découvre les mâts totémiques au cours de ce premier voyage. Hypersensible, elle veut comprendre pourquoi et comment ces gigantesques poteaux sculptés ont été créés, et ce qu'ils signifient.

Son art pourra divulguer cette culture menacée qui est unique au monde. Elle fait plusieurs séjours à Alert Bay, un village qui a l'avantage d'être assez proche de Vancouver. Entièrement dévouée à cette nouvelle vocation, elle part en 1910 pour Paris pour être initiée aux dernières tendances de la peinture moderne. Elle découvre comment les couleurs saturées du Fauvisme peuvent renforcer le message pictural.

De retour au Canada, elle traduit en huiles sur toile ses aquarelles d'Alert Bay. Cela ne peut pas la satisfaire du point de vue ethnographique. Alert Bay a certes les plus hauts mâts totémiques, mais ils sont récents et ne peuvent donc pas fournir à Emily l'empathie avec l'esprit des ancêtres.

Elle réalise une nouvelle expédition en 1912, visitant quinze villages en six semaines. Le site abandonné de Skedans dans les Queen Charlotte Islands répond à sa recherche avec un grand alignement de mâts totémiques en bord de mer. La plupart ont été creusés pour insérer un cercueil. Ils sont de hauteurs variées, et superbement sculptés d'effigies humaines et de têtes d'animaux.

Le 19 novembre à New York, Sotheby's vend une vue rapprochée de l'alignement de Skedans peinte par Emily Carr en 1912, lot 18 estimé $ 3M. Le format de cette huile sur toile, 90 x 148 cm, est très grand pour cette artiste. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.

Emily Carr était trop en avance sur son temps. Découragée par l'échec d'une exposition en 1913 à Vancouver, elle abandonne jusqu'en 1927 sa carrière artistique. La phase suivante revisite dans un style puissant les symboles les plus typiques de ses découvertes mais sans la fraîcheur enthousiaste des premiers voyages.