5 nov. 2019

Un Beau Sacrifice

Artemisia Gentileschi est une artiste majeure de la période post-Caravagesque. Comme les autres femmes peintres de son temps, elle a besoin pour pouvoir exercer son métier de thèmes où elle n'est pas en concurrence avec les hommes. Elle choisit les femmes héroïques et les auto-portraits allégoriques.

Lucrèce est la femme violée qui a refusé la souillure et dont le suicide exemplaire a mené à la chute de la monarchie Romaine et à la création de la république. Cette légende est peinte tout au long de la carrière d'Artemisia. Les féministes de notre temps aiment faire un parallèle entre la femme Romaine et la vie de l'artiste mais cette assimilation n'est pas confirmée par des documents de l'époque.

Artemisia a très tôt peint des nus féminins. Son style atteint sa plus grande maturité à partir de 1630 quand elle travaille à Naples. Les corps deviennent plus charnels, moins schématisés. Dans le cas de Lucrèce, elle fait regretter au spectateur qu'une aussi belle femme ait choisi la mort.

Une huile sur toile 133 x 106 cm a été vendue pour € 1,9M incluant premium par Dorotheum le 23 octobre 2018. Une autre variante, 97 x 75 cm, est estimée € 600K à vendre par Artcurial à Paris le 13 novembre, lot 36.

Ces deux peintures ont bien des similitudes. Le modèle est probablement la même femme. La composition diagonale avec un corps bien éclairé devant un fond noir donne un élan caravagesque à cette action dramatique. La tête tournée pour éviter qu'une perception perturbe le sacrifice est classique dans l'imagerie de Lucrèce.

Il y a aussi des différences. Le riche vêtement qui couvre le bas du corps est caractérisé par ses vives couleurs sur le spécimen de Dorotheum et par la finesse de la broderie blanche sur le spécimen d'Artcurial. Le mouvement de la Lucrèce de Dorotheum est théâtral : la lame est encore loin, tenue par un bras tendu à l'horizontale. L'attitude de la Lucrèce d'Artcurial est plus naturelle, avec un bras plié qui pose la pointe sur la peau juste avant l'enfoncement fatal.

L'huile sur toile à vendre par Artcurial est dans un état de conservation exceptionnel. Dans la vidéo partagée par la maison de ventes, l'expert Eric Turquin montre que l'émotion mouille les cils de l'héroïne, un effet très rare qui est à mon avis digne de Rubens.