6 déc. 2019

Le Champion de la Live Ball

En 1920 un joueur de baseball meurt après avoir été frappé à la tête par une balle. La MLB modifie immédiatement son règlement pour une meilleure visibilité des balles. Ce changement a un impact direct sur le taux de réussite des frappes et indirect sur le nombre de home runs. Il sépare l'histoire du baseball en deux périodes, le Dead Ball era et le Live Ball era.

Au moment de cette transition, Babe Ruth a déjà six ans d'expérience en MLB où il est un des meilleurs frappeurs. Avec son physique imposant qui n'empêche pas une bonne vitesse de course, il détenait déjà le record avec 29 home runs en une seule saison. Il augmente considérablement cette performance avec le nouveau règlement. C'est ainsi que cette course loin de la balle devient pour le public l'action la plus spectaculaire du jeu.

Dans une seule saison, Babe Ruth réussit 59 home runs en 1921 et 60 en 1927. En cumulé, il est le premier à atteindre 300, 400, 500, 600, 700 home runs en MLB.

Babe Ruth commence 1929 avec un cumulé de 470 home runs. A cette date, aucun autre joueur n'a dépassé 250. Le public est passionné par l'approche des 500. Ruth est cabotin et aime annoncer ses exploits à l'avance. Le 11 août 1929 à Cleveland il annonce et réalise le 500ème home run de sa carrière. Il a frappé la balle avec une telle force qu'elle est sortie du stade.

La Louisville Slugger de l'exploit de Cleveland a d'abord été gardée par Ruth, puis donnée dans les années 1940 à un de ses compagnons de golf, de bowling et de dîner. Cachée par cette famille pour éviter d'attirer les cambrioleurs, cette batte glorieuse restait inconnue dans le hobby. Elle vient de faire surface et est estimée $ 1M dans la vente en ligne par SCP Auctions qui se termine le 14 décembre, lot 2. Elle est gradée GU10 par PSA/DNA.

La batte utilisée en 1927 par Babe Ruth pour son record du 60ème home run en une seule saison a été vendue pour $ 660K incluant premium par Heritage le 17 mai 2018.