23 déc. 2019

Les Triomphes de Mantoue

A partir de 1460, Andrea Mantegna est au service des marquis de Mantoue, de la dynastie Gonzague. Son génie très en avance sur son temps est reconnu par ses patrons, lui donnant une facilité pour de nouvelles expériences sur les proportions et la perspective.

La série des Triomphes de César est un de ses plus importants projets. Neuf peintures à la tempera ont été réalisées sur un format unique 268 x 278 cm. Une dixième image est connue par une gravure. La réalisation a duré plusieurs années. Elle était suffisamment avancée en 1486 pour faire l'admiration du duc de Ferrare.

Ces peintures étaient conçues comme une suite narrative, avec une homogénéité de la position de la lumière. On ne sait cependant pas dans quel ordre elles ont été peintes. Acquis par Charles I, cet ensemble monumental est exposé à Hampton Court.

Un dessin préparatoire pour le deuxième opus vient de faire surface. Mesurant 26,6 x 26,6 cm, il est exactement à l'échelle 1:10. Le héros à cheval passe entre deux statues monumentales qui sont un Esculape debout sur un chariot et une tête de Cybèle.

Ce dessin a un rôle de présentation avant la réalisation de la peinture. Les inscriptions identifiant Esculape en haut du chariot et Alexandrie sous la tour ronde n'ont pas été maintenues dans l'oeuvre finale. Les textes des bannières ont changé. Divo Iulio Aug... est devenu Imp Iulio Caesari ob Galliam devict, une allusion directe à la première guerre d'Italie. Capitaine compétent, le marquis François II était en 1495 le gouverneur général des armées de la Ligue de Venise contre le nouvel envahisseur "Gaulois".

L'inspection infra-rouge du dessin, réalisée par Sotheby's, a révélé d'importants repentirs habilement masqués dans le trait, confirmant que l'oeuvre est autographe. Le grand Esculape masque ainsi un Apollon provisoire dont la dimension beaucoup plus petite pouvait se confondre avec les personnages de l'action. L'invocation d'Esculape dans un triomphe, maintenue dans la peinture, est fantaisiste.

Ce dessin est estimé au-delà de $ 12M à vendre par Sotheby's à New York le 29 janvier, lot 19. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Sotheby's dans laquelle le dessin est commenté par la spécialiste Cristiana Romalli, découvreuse des repentirs.