22 janv. 2020

Beaucoup d'Hommes qui marchent

La scène racontée par Giacometti a lieu dans l'immédiat après-guerre, peut-être en 1945. Il va au cinéma à Montparnasse. Sur le boulevard, il voit des hommes qui marchent et des femmes debout. Chacun sait la raison de sa propre action, qui n'est pas connue des autres. Cette foule est un ensemble de personnages solitaires. Alberto n'est plus inspiré par le cinéma, qui n'est rien d'autre qu'une projection de lumière sur un écran. Il décide que son art sera plus proche de la vraie vie.

Il crée son univers en 1947 avec des personnages aussi filiformes que les fûts des lampes qu'il réalisait avant guerre pour Frank. Sa trinité séminale inclut l'homme au doigt qui ne réapparaitra jamais, comme le Godot de son ami Beckett.

A partir de 1948 il essaye des variantes d'attitude comme l'Homme qui marche sous la pluie ou l'Homme qui chavire. Elles sont aussi éphémères que l'Homme au doigt, parce qu'elles ne traitent pas le mystère de la solitude de l'individu dans le groupe.

En 1948 il positionne son homme qui marche en plusieurs exemplaires sur des plateaux, comme un enfant qui joue avec des soldats de plomb. Les Trois hommes qui marchent sont réalisés en deux versions, identifiées I et II, dans lesquelles ils se rapprochent ou s'éloignent les uns des autres. La Place, mettant en scène quatre hommes qui marchent et une femme debout, est également conçue en deux versions. Les mouvements cessent d'être incohérents : un groupe est en train de se former.

Ces quatre variantes fournissent la réponse la plus authentique à la recherche existentialiste de l'artiste. En 1950 sa créativité est plus fantaisiste, avec le regroupement de personnages d'échelles variées.

Les bronzes sont réalisés par la société Alexis Rudier.

Trois Hommes qui marchent I, 72 cm de haut, est édité en six exemplaires en 1950. L'exemplaire 2/6, terminé avec une patine brun foncé, a été vendu pour £ 9,4M incluant premium par Sotheby's le 25 juin 2008. Il est estimé £ 8M à vendre par Christie's à Londres le 5 février, lot 14.

Un exemplaire édité en 1948 de Trois hommes qui marchent II, 76 cm de haut, a été vendu pour £ 10,7M incluant premium par Sotheby's le 22 juin 2011.