16 févr. 2020

Le Choix d'un Rothschild

A l'époque des gentlemen drivers, en 1932, la Bugatti Type 55 carrossée en roadster Super Sport sans portes par l'usine sur le dessin de Jean Bugatti allie la robustesse légendaire de la marque avec une élégance d'un raffinement sans précédent dans l'automobile. 14 exemplaires sont réalisés.

Victor Rothschild, héritier de la baronnie des banquiers britanniques, ne s'y trompe pas. Agé de 21 ans, il est étudiant à Cambridge où il mène une vie de playboy. Il ne commande pas La Royale ni La Petite Royale mais une Super Sport Jean Bugatti, qui est assemblée en août 1932. Il sera en 1936 le tout premier des trois clients de la Bugatti Atlantic.

La 55 Super Sport génère jusqu'à nos jours des passions. En 1985 le Dr Edmonds, physicien à l'université de Boston, apprend que la Type 55 ex Rothschild va passer aux enchères chez Sotheby's à Londres. Il saute dans un Concorde et devient le propriétaire de la merveille pour £ 440K, à l'extrême limite de ses possibilités financières, au-delà du prix maximum qu'il s'était fixé.

Edmonds remet la voiture en état de fonctionnement avec tous ses équipements d'origine. En 1993 sa Bugatti est First in class à Pebble Beach. Il ne s'en séparera jamais. Provenant de sa succession, elle est estimée $ 6,5M à vendre par Bonhams à Amelia Island le 5 mars, lot 123.

Un autre des 14 roadsters a été vendu pour $ 10,4M incluant premium par Gooding le 21 août 2016. Elle avait participé comme voiture d'usine aux Mille Miglia 1932 et avait été maintenue en matching numbers.

Citons également une Type 55 carrossée en SuperSport avec des portières par Figoni, vendue pour € 4,6M incluant premium par Bonhams le 6 février 2020. Elle avait été pendant 56 ans la voiture préférée de son propriétaire, récemment décédé.