15 févr. 2020

Le Spider et son Toit

Le California Spider n'est pas un spyder et ne doit pas être confondu avec un cabriolet. C'est un coupé dont le toit a été enlevé.

En 1955 Ferrari est jaloux des succès de la Mercedes-Benz 300 SL. Il fait développer une berlinette sportive sur le châssis 250 GT. Dessinée par Pinin Farina et fabriquée par Scaglietti, ce modèle sera surnommé TdF après ses victoires dans le Tour de France.

En 1957 John von Neumann, agent de Ferrari pour la côte ouest des Etats-Unis, déplore que cette nouvelle voiture ne réponde pas à l'envie de ses clients pour une voiture de sports Européenne légère, agréable à conduire sous le soleil Californien.. Il suffirait d'ouvrir la berlinette.

Luigi Chinetti, importateur de Ferrari aux Etats-Unis, transfère l'idée de von Neumann à Enzo Ferrari. Ferrari n'est pas enthousiaste parce qu'il promeut le lancement du lourd cabriolet 250 GTC, assemblé sur le même châssis, qui sera connu sous le nom de Cabriolet Pinin Farina Prima Serie.

Si Ferrari n'avait pas avalisé la version sportive, Pinin Farina ou Scaglietti n'aurait pas eu de difficulté à offrir cette transformation sur demande privée. Le prototype de ce modèle au goût Californien est bien une Ferrari, réalisée par les mêmes sous-traitants que la TdF : dessin par Pinin Farina et fabrication par Scaglietti. Il est livré en janvier 1958 à un client de Chinetti.

En juin et juillet 1958, Scaglietti assemble sept voitures sur ce modèle. Quand il redémarre la production à l'automne 1958, Ferrari entérine enfin cette Speciale comme un nouveau modèle, la Ferrari 250 Granturismo Spyder California, abrégée en Ferrari 250 California, une désignation qui n'invite pas à une concurrence avec l'autre cabriolet. Spyder devient bientôt Spider pour décourager la comparaison avec le Spyder Porsche.

Les spiders du printemps 1958 ont avec les TdF certains poins communs qui seront différenciés ultérieurement, dont l'arrangement des fentes d'aération latérales et des feux arrière, et les pare-chocs. Elles offrent déjà la prestigieuse option des phares couverts et les options de capote pliante et de hardtop amovible.

Un seul de ces huit premiers spiders est vendu en Europe. Il est revenu en matching numbers après l'annulation en 1990 d'un échange de moteurs effectué en 1973 avec une 250 GT Ellena. Il a conservé ses principaux éléments d'origine, dont le châssis, la boîte de vitesses, les freins, la suspension et la carrosserie et est accompagné de son très rare hardtop d'usine. Les phares sont couverts.

Ce spider est estimé $ 9M à vendre par Gooding à Amelia Island le 6 mars, lot 43. Voici le lien vers le communiqué de presse.