14 févr. 2020

Torpédo sur Rolls-Royce

Avant la première guerre mondiale, le châssis Rolls-Royce 40/50 hp Colonial London and Edinburgh répond aux besoins les plus exigeants. Il réutilise les améliorations apportées en 1911 pour une démonstration de performances sur un trajet de Londres à Edimbourg et retour. La variante Colonial améliore l'autonomie. La 40/50 sera nommée Silver Ghost à partir de 1925.

Rolls-Royce ne réalise pas la carrosserie. Les clients de la London and Edinburgh aiment l'élégance des roadsters ouverts sans vitre latérale nommés phaéton, sports tourer ou torpédo. Une Colonial de 1913 par Mulliner a été vendue pour $ 1,87M incluant premium par Gooding en août 2007. Une autre par Reuters a été vendue pour $ 1M incluant premium par Bonhams le 2 octobre 2017.

Le 6 mars à Amelia Island, Gooding vend une 40/50 hp Colonial London to Edinburgh de 1914 Torpédo Phaeton par Kellner, dans un remarquable état d'originalité très apprécié dans les concours d'élégance. Elle est estimée $ 2,7M, lot 63. Voici le lien vers le communiqué de presse.

Pour une voiture de cette époque, l'authenticité est souvent le résultat de l'opiniâtreté d'un propriétaire enthousiaste.

Cette voiture avait été livrée neuve en 1914 à l'agent de la marque à Lisbonne. Elle avait perdu en 1931 sa carrosserie d'origine, prélevée pour équiper une autre Silver Ghost qui venait d'être accidentée.

Le vendeur actuel a acquis la Rolls-Royce en 2011 et s'est mis à chercher sa carrosserie Kellner d'origine, qu'il a retrouvée et achetée l'année suivante. Le réajustement a été réalisé en seulement quatre heures, sans modifications. L'alignement sans défaut de ces éléments séparés depuis huit décennies est un nouvel exemple de la perfection légendaire de Rolls-Royce. La voiture a ensuite été restaurée par un spécialiste de la marque.