16 mars 2020

Fragments de Kirman

Les tapis Persans ont leur apogée dans les ateliers de Kirman pendant le règne de Shah Abbas il y a 400 ans, à l'époque des Safavides. La technique la plus complexe, tissée sur trois trames superposées, semble être une exclusivité de cette ville. Elle est nommée Vase dans la nomenclature de May Beattie. Les trames externes sont en laine. La trame centrale est en coton, ou en soie pour les pièces les plus prestigieuses. Les fils de tissage sont en coton teint dans une grande variété de couleurs vives.

En 1999 l'expert Christine Klose établit une similitude entre divers fragments éparpillés dans des musées à Londres, Paris, Berlin, Copenhague, St Petersbourg, Boston et Lyon, plus un exemple en mains privées à cette époque. Elle les divise en deux groupes selon l'orientation des figures et suppose qu'ils proviennent tous d'une unique paire de tapis avec une longueur cumulée de 16 m.

Les motifs de fleurs stylisées sont encadrées par une large bordure dans le style classique en Perse des Jardins du Paradis. Tous ces fragments sont en tissage Vase avec une trame centrale en coton. 17 couleurs sont dénombrées. La densité est de 27 à 39 noeuds par cm2.

Depuis cette date, trois éléments supplémentaires ont été découverts, permettant d'établir la cartographie de ce tapis. Une telle reconstitution est exceptionnelle. D'autres tapis Safavides avaient probablement eu également des dimensions monumentales mais aucun d'eux n'est resté complet.

Le premier de ces fragments est le specimen Colville, 296 x 193 cm, qui a permis de comparer la technique de tissage entre les coins et les zones centrales.

Le fragment Rothschild, 205 x 286 cm, a été vendu pour £ 540K incluant premium par Christie's le 19 avril 2016. Il inclut le motif central d'une bordure et ses motifs floraux sont réalisés avec une symétrie parfaite, démontrant que toutes ces sections ne proviennent pas d'une paire de tapis mais bien d'une pièce unique dont la dimension est maintenant estimée à 1460 x 585 cm.

Un fragment 267 x 168 cm vient donc de faire surface, avec une illustration miroir par rapport au fragment de Lyon. Il est estimé £ 400K à vendre par Christie's à Londres le 2 avril, lot 192. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.

Il est un des mieux conservés, comparable au fragment Rothschild dont il était adjacent. La forme irrégulière du spécimen de Berlin laisse supposer que certaines zones avaient été très abimées, ce qui justifierait la dislocation, et bien que la surface ne soit pas complète les experts n'attendent pas de nouvelle découverte.