6 mars 2020

Le Regard du Sourd

Dans les derniers mois de sa vie, Andy Warhol trouve encore et toujours des thèmes reconnaissables par tout un chacun. Le portrait de Lénine, en peinture en 1986 et en gravure en 1987, est stylisé à l'extrême. Ensuite vient Beethoven. Après l'Orange Mécanique de Kubrick en 1971, cette série est une référence supplémentaire à la modernité du compositeur.

Warhol utilise le portrait de Beethoven peint par Stieler en 1820, après les quatre premières années de surdité totale du musicien. Le visage est puissant sous la crinière de lion. Le regard est incisif et la bouche fermée est à la fois impatiente et maussade.

Stieler avait montré Beethoven écrivant la Missa Solemnis. La sérigraphie permet une surimpression facile des portées de musique et du portrait. Warhol choisit la Sonate au Clair de Lune.

Son Beethoven consiste en quatre images de couleurs différentes, sur fond noir. Cet ensemble est édité en 1987 en format individuel d'image 102 x 102 cm, en 60 exemplaires numérotés de 1 à 60, 20 exemplaires numérotés de I à XX et 15 épreuves d'artistes.

L'ensemble complet numéro III/XX a été vendu pour £ 300K incluant premium par Phillips le 7 juin 2017 sur une estimation basse de £ 120K. L'ensemble 51/60 est estimé £ 200K à vendre par Sotheby's à Londres le 19 mars, lot 188. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Sotheby's.