31 mars 2020

Portrait d'Omai par Reynolds

VENTE PASSEE

Omai est originaire de l'île de Raiateia. Il est à Tahiti pendant la visite de Wallis en 1767 et la première visite de Cook en 1769. Il doit ensuite trouver refuge dans une autre île, Huahine. En 1773 un des bateaux de la seconde expédition Cook, le HMS Adventure, accoste à Huahine. Le jeune homme âgé d'environ 22 ans embarque sur l'Adventure, certainement avec une intense curiosité concernant la vie en Europe.

Son arrivée à Londres en octobre 1774 est un évènement social. Omai est beau. Il a de l'esprit et de bonnes manières qui restent exotiques. Fêté comme un prince par l'aristocratie, ce fils d'un paysan Polynésien est en Angleterre le premier symbole vivant du mythe du "noble savage" qui fait écho au "bon sauvage" de Rousseau.

Joshua Reynolds, le président fondateur de la Royal Academy, est un portraitiste mondain. En 1776 à l'exposition de l'Académie, il montre entre autres un portrait d'Omai, huile sur toile 230 x 140 cm. Le jeune homme est debout dans une attitude fière. Les vêtements sont luxueux.

Cette oeuvre inaugure en quelque sorte la peinture orientaliste et son idéalisme. Reynolds réussit un effet spectaculaire, sans recherche de réalisme. L'ample robe est inspirée de la toge romaine et le turban oriental n'a rien de Polynésien. Le paysage derrière lui est grec, avec quelques palmiers.

Cette oeuvre est unique dans l'art de Reynolds, qui l'a probablement créée sans commande spécialement pour l'exposition de 1776 et l'a gardée dans son atelier jusqu'à sa mort. Elle a été vendue pour £ 10,3M incluant premium par Sotheby's le 29 novembre 2001. L'image est partagée par Wikimedia.

Omai est revenu en Polynésie avec le troisième voyage de Cook.

Joshua Reynolds - Portrait of Omai