26 mars 2020

Vue de Venise par Turner

VENTE PASSEE

Venise a eu du mal à apprivoiser Turner. Son premier tour d'Italie, en 1819, n'a inclus qu'une brève visite à Venise, qu'il évita complètement en 1828. Inspiré par les poètes, il concevait ses vues d'Italie et de Grèce en libérant sa propre imagination à partir de croquis rapportés par ses amis.

Turner avait une confiance énorme dans la justesse de sa vision. Agacé par l'influence posthume de Bonington, il exposa de nouvelles vues de Venise pendant l'été 1833 à la Royal Academy, en tant que modèles d'expression d'atmosphère et de poésie par la peinture, sans avoir revu la Cité des Doges. Il y fit son second séjour à la fin de la même année et envisagea enfin d'inclure Venise dans son travail régulier.

Une séquence d'évènements identique a eu lieu en 1840, avec deux vues de Venise exposées à la Royal Academy avant son départ pour sa troisième et dernière visite, qui dura seulement deux semaines. Cette fois-ci le charme éthéré de Venise a opéré.

Dans les années suivantes, Turner faisait une distinction entre les esquisses à l'aquarelle et les vues de plus grand format, qu'il considérait comme ses seules oeuvres finies, dignes d'être exposées et vendues. Ses vues finies de Suisse sont de grandes aquarelles et ses vues finies de Venise sont des huiles sur toile.

Peintes dans son atelier après son retour, les vues panoramiques de Venise méritaient en effet un format plus grand que les aquarelles. Pour ne rien perdre de la luminosité et de la fraîcheur des couleurs, il peint Venise à l'huile avec les mêmes pigments que ses aquarelles. L'ambiance pré-impressionniste laisse aussi supposer qu'il avait transféré sur ses toiles la technique wet in wet de ses aquarelles, avant d'ajouter le dessin narratif plus réaliste des gondoles.

Le 6 avril 2006, Christie's a vendu au lot 97 pour $ 36M incluant premium une vue de la Giudecca avec La Donna della Salute et San Giorgio. Cette huile sur toile 61 x 92 cm a été préparée par Turner pour l'exposition de 1841 de la Royal Academy. Comme souvent avec cet artiste, la perfection de la composition et l'équilibre des couleurs prévalent sur la réalité topographique.

Une aquarelle 24 x 30 cm montrant la Dogana sous la nouvelle lune a été vendue pour £ 960K incluant premium par Christie's le 10 juillet 2014, lot 209. La clarté évanescente peut être comparée avec l'atmosphère de l'huile sur toile discutée ci-dessus.