25 mars 2020

Winter Egg par Fabergé

VENTE PASSEE

Le cadeau d'un oeuf à Pâques est une tradition charmante. A partir de 1885 le tsar Alexandre III commande chaque année à Fabergé un oeuf surprise pour son épouse. Après sa mort leur fils Nicolas II a besoin de deux oeufs de Pâques par an, un pour sa mère et un pour son épouse. Bien entendu, tous ces oeufs sont différents.

Les oeufs fournis par Fabergé en 1913 sont le Romanov Tercentenary egg pour la tsarina et le Winter egg pour l'impératrice douairière Maria Feodorovna. Facturé pour 24 600 roubles, le Winter egg est le plus cher de tous les oeufs Fabergé. Par son thème, il est aussi un des plus délicats. Il est le premier oeuf impérial conçu par Alma Theresia Pihl, la nièce du chef joaillier Albert Holmström qui en assura la réalisation.

D'une hauteur totale de 14,2 cm, le Winter egg est en cristal de roche transparent ciselé pour symboliser le gel ou la glace pilée. L'oeuf proprement dit, de 10,2 cm de haut, est détachable de sa base. Il contient la surprise, un panier d'anémones des bois d'une hauteur totale de 8,2 cm. Cette fleur précoce est un symbole de la sortie de l'hiver.

Bien entendu, les matériaux les plus riches ont été utilisés. Le panier est en platine. Sur une mousse en or, les fleurs sont en quartz centré d'un grenat, avec une tige et des étamines en or. Les feuilles sont en néphrite. L'ensemble est pavé de près de 3000 minuscules diamants.

Le Winter egg a été vendu deux fois par Christie's : pour CHF 7,3M incluant premium le 16 novembre 1994, lot 464, et pour $ 9,6M incluant premium le 19 avril 2002, lot 150. Il a été annoncé que l'acheteur était l'Emir du Qatar. Je vous invite à regarder la vidéo préparée par AP pendant la vente de 2002, partagée sur YouTube par AP Archive.