10 avr. 2020

Berliner Strassenszene par Kirchner

VENTE PASSEE

Le mouvement Die Brücke est fondé à Dresde en 1905 par quatre étudiants, désireux de définir une vie moderne basée sur la liberté. A partir de 1911 les lumières, les plaisirs et les opportunités de Berlin les attirent comme des papillons. L'échec est total. Le groupe explose en janvier 1913.

Kirchner doit se rendre à l'évidence. La vie à Berlin n'est pas communautaire. Chaque individu est isolé dans la foule. A cette époque les prostituées sont les reines du trottoir berlinois. Elles sont reconnaissables par les clients à des signes étranges qui ne sont pas suffisants pour les faire intercepter par la police des moeurs : la haute plume sur le chapeau, les robes moulantes aux couleurs trop vives.

La série des Strassenszene, commencée à la fin de 1913 et interrompue par la guerre, marque la tentative de Kirchner d'interpréter cette vie citadine dont il ne voulait pas. Une huile sur toile 122 x 91 cm peinte en 1913 ou 1914 a été vendue pour $ 38M incluant premium par Christie's le 8 novembre 2006 sur une estimation basse de $ 18M, lot 37. L'image est partagée par Wikimedia.

Deux cocottes marchent ensemble au milieu d'une foule dense. Les personnages autour d'elles vont dans toutes les directions, comme dans un tourbillon, sans aucune interaction entre eux. Deux hommes occupent le premier plan, non sans arrogance. Ils sont des proxénètes ou des clients. A l'arrière-plan, le panneau du tram 15 permet de situer la scène en plein coeur de la grande ville.

Cette ambiance anxiogène est également parfaitement transposée par Kirchner dans ses gravures sur bois. Une Strassenszene aux personnages formidablement antipathiques est passée à Sotheby's le 23 octobre 2017. Fünf Kokotten, interprétation grotesque de cette étrange mode, a été vendue pour CHF 920K hors frais par Kornfeld le 15 juin 2012.

Kirchner Berlin Street Scene 1913