21 avr. 2020

Juan de Pareja par Velazquez

VENTE PASSEE

La mission en Italie de Diego Velazquez a pour but de constituer une collection d'art pour le roi d'Espagne. Il part de Malaga en 1649, visite Gênes, Milan, Venise et Modène, achète au passage des oeuvres importantes de Titien, Tintoret et Veronese. Au début de 1650 il est à Rome où il peut s'occuper de sa propre carrière.

Il est accompagné de son esclave Juan de Pareja, qui est son préparateur de couleurs. Agé d'environ 44 ans, Juan de Pareja est un métisse avec une dominance Maure.

Velazquez a une intuition géniale. Pour montrer que son savoir-faire répond à sa réputation, il fait le portrait de son esclave, à qui il confie la démonstration du résultat à quelques amis bien choisis. La vérité du portrait est époustouflante. La peinture est exposée au Panthéon le 19 mars 1650 pour la fête de Saint Joseph, un honneur extraordinaire quand on considère que l'oeuvre vient tout juste d'être réalisée.

Velazquez n'était pas seulement un portraitiste mondain. Il savait donner de la dignité aux hommes quelque soit leur condition sociale. Le regard de Juan est fier et droit. Il aura sa récompense : libéré quelques mois plus tard avec une période de probation, il utilisera ses dons pour la peinture pour devenir un des meilleurs assistants de Velazquez.

Le portrait de Juan de Pareja, huile sur toile 81 x 70 cm, a été vendu le 27 novembre 1970 par Christie's pour £ 2,3M incluant premium, valant à l'époque US $ 5,5M. Il a été acheté à cette vente par Wildenstein agissant pour le Metropolitan Museum of Art. Le Met réunit les fonds nécessaires après un appel aux dons des amis du musée et acquiert ce chef d'oeuvre en 1971. L'image est partagée par Wikimedia.

Le portrait de l'esclave a ouvert pour l'artiste toutes les portes du Vatican. Le portrait "troppo vero" du pape Innocent X, peint en août 1650, est une des oeuvres les plus importantes de l'histoire de l'art.

Retrato de Juan Pareja, by Diego Velázquez