21 avr. 2020

Les Evangiles de Henri le Lion

VENTE PASSEE

Les princes veulent mériter et gagner la vie éternelle. Henri le Lion, de la dynastie Guelfe, fut un des plus puissants. Cumulant plusieurs héritages, il était duc de Bavière et de Saxe et son territoire s'étendait de la mer Baltique jusqu'aux Alpes. Sa capitale était à Brunswick (Braunschweig) et il fonda entre autres Munich et Lübeck. Il fut déchu de ses titres en 1180 pour avoir refusé d'aider l'empereur Frédéric Barberousse.

Henri fut un bienfaiteur de la cathédrale de Brunswick, qu'il fit construire à partir de 1173 et où il est enterré. Son évangéliaire est un très luxueux manuscrit préparé pour la consécration de l'autel de la Vierge Marie en 1188 dans cette cathédrale.

Cet évangéliaire est un codex de 266 feuilles de parchemin 34 x 25 cm, incluant 50 illustrations en pleine page ainsi que des initiales historiées. Le livre montre dans une suite logique la carrière du duc protégé par le Christ et les saints, incluant par exemple son mariage et son couronnement. Les explications des phylactères complètent les images, permettant d'identifier les très importants personnages impériaux et ducaux de sa famille.

Le livre a été préparé à l'abbaye bénédictine de Helmarshausen et le scribe a identifié son nom. L'écriture est une minuscule caroline modifiée qui anticipe le gothique. Les illustrations en couleurs vives sont composées sur le principe de l'horreur du vide tout en gardant une grande lisibilité. L'image partagée par Wikimedia donne l'exemple d'une page.

Ce chef d'oeuvre de l'enluminure romane est resté intact. Il a été vendu le 6 décembre 1983 par Sotheby's pour £ 8,1M incluant premium, record toutes catégories à l'époque pour une oeuvre d'art aux enchères. Considéré en Allemagne comme un trésor national, il a été acheté à cette vente par un consortium incluant le gouvernement, les provinces de Basse Saxe et Bavière et des donateurs publics et privés.