18 avr. 2020

Les Mosaïques Mystiques de Paul Klee

L'art de Paul Klee est une recherche d'une réalité nouvelle qui permettra d'accéder à la création divine.

Influencé par les rythmes de Delaunay, il donne pendant toute sa carrière la prééminence au mouvement, qui pour lui est l'expression de la nature et mène au musicalisme. Comme Torres Garcia, il mêle la figuration avec une abstraction architecturée. Comme dans les peintures poétiques de Miro, le titre guide un peu le lecteur. Il cherche comme Kandinsky les bases expressives des couleurs tout en étudiant surtout les confrontations de tonalités. Il essaye toutes les textures et toutes les matières.

Juste avant de quitter l'Allemagne où son art sera considéré comme dégénéré, Klee peint des surfaces structurées comme des mosaïques à cases rectangulaires qui peuvent évoquer un urbanisme minimaliste. Stadtburg Kr, huile et tempera sur gesso 36 x 30 cm peinte en 1932, a été vendue pour £ 2,6M incluant premium par Sotheby's le 22 juin 2011.

Revenu en Suisse qui était son pays natal, Klee est atteint d'une maladie incurable. Son isolement et son angoisse lui apportent une nouvelle phase de grande créativité, de 1937 à 1939.

Le 5 juin à Paris, Sotheby's vend Abend in N, huile sur mousseline 60 x 45 cm peinte en 1937, lot 10 estimé € 2M. Considérant la fragilité du support, cette oeuvre est remarquablement préservée.

Le patchwork de rectangles est d'une régularité presque absolue, contrairement à l'exemple ci-dessus qui offrait un rythme un peu boursouflant. Certains éléments sont divisés dans une diagonale. Le titre dirige le spectateur vers la sombre ambiance du crépuscule dans une ville, avec une alternance de couleurs froides et chaudes.