14 avr. 2020

Lettre avec un Dessin de la Maison Jaune

VENTE PASSEE

Vincent van Gogh écrivait beaucoup. Il a ainsi fourni à la postérité un témoignage direct sur son incomparable créativité, sur ses projets et sur ses problèmes.

Arrivé en Arles le 20 février 1888, Vincent séjourne d'abord à l'hôtel. La ville lui plait et il veut y installer son logement et son atelier. Il est séduit par une maison aux murs jaunes qu'il pourra louer pour pas cher : elle est inoccupée depuis longtemps et passablement délabrée.

Son enthousiasme est croissant. Il aménage son atelier dans la Maison Jaune, attend la connexion du gaz de ville qui permettra des conditions de travail acceptables, et choisit d'inviter un artiste avec lequel il se sent des affinités : Paul Gauguin.

Le 5 novembre 2013, Christie's a vendu pour $ 5,5M incluant premium sur une estimation basse de $ 2,5M une feuille autographe 13,4 x 20,6 cm, lot 16. Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes.

Le verso est la fin d'une lettre, incluant un éloge de Gauguin et des voeux d'amélioration de santé pour Theo. Vincent datait rarement ses lettres. Ce document est la cinquième page d'une lettre envoyée vers le 29 septembre 1888.

Le recto est un dessin à l'encre en pleine page, montrant la Maison Jaune avec beaucoup de petits détails et une bonne animation. Cette image est une copie d'une huile sur toile qu'il vient de réaliser. L'artiste n'a pas omis les terrassements tant attendus des gaziers. Il veut montrer à Theo que son nouveau cadre de vie est prêt pour une nouvelle aventure artistique sans précédent.

Gauguin a accepté : il frappe à la porte de la Maison Jaune le 24 octobre 1888.