11 avr. 2020

L'Homme au Balcon par Caillebotte

VENTE PASSEE

Avec les travaux d'Haussmann, Paris perd ses dangereuses et malsaines rues médiévales au profit de larges boulevards qui deviennent le symbole de la réussite sociale des bourgeois. Très attirés par le quartier de l'Opéra, les frères Caillebotte emménagent en 1879 au sixième étage d'un luxueux immeuble au 31 boulevard Haussmann.

Gustave Caillebotte n'a pas besoin de vendre ses peintures. Il s'approprie la virtuosité de Monet, qu'il adapte aux scènes de son environnement familier. Il veut ainsi être considéré comme un garant de l'impressionnisme à l'époque où de nouveaux styles, autour notamment de Degas, remettent en question les bases du mouvement.

Dans son appartement, Caillebotte développe le thème du balcon, cet observatoire qui assure la transition entre l'intérieur douillet et l'extérieur grandiose. Le 8 mai 2000, Christie's a vendu pour $ 14,3M incluant premium L'Homme au balcon Boulevard Haussmann, huile sur toile 117 x 90 cm peinte en 1880, lot 8. L'image est partagée par Wikimedia.

Vu de dos, l'homme debout regarde le boulevard au-dessus duquel il a une position dominante. Il est un visiteur : il a gardé son chapeau haut-de-forme selon la mode du temps, tout à fait similaire à celui qu'on voit sur les photos du peintre.

L'équilibre de cette composition en fait un exemple de démonstration, que Caillebotte exposera en 1882 à la Septième Exposition des Artistes Indépendants. Par une belle journée ensoleillée, le feuillage et les immeubles apparaissent entre la grille en fer forgé et l'élégant dais bicolore.

Cette peinture a été donnée par l'artiste à son notaire, qui est probablement le bourgeois de cette scène.

Caillebotte, L'Homme au balcon, boulevard Haussmann - Christie's