27 avr. 2020

Rhein II par Gursky

VENTE PASSEE

Photographe de la civilisation contemporaine, Andreas Gursky utilise les techniques d'image digitale pour apporter une nouvelle vision des fourmilières humaines, dont les individus sont tous différents tout en jouant des rôles absolument similaires.

En 1996, avec Rhein, il fait exactement le contraire. Par élimination digitale, il vide de tous les éléments humains un paysage fluvial pris à Düsseldorf. Il obtient ainsi un paysage originel qui fait écho aux abstractions minimalistes de la création du monde par Barnett Newman, aux horizons divins de Caspar David Friedrich et aux montagnes éternelles de Hodler.

Rhein est construit comme un ensemble de bandes horizontales : le ciel gris, la rive opposée, le mouvement lent de l'eau du fleuve, le premier plan herbeux divisé par un étroit chemin. L'influence de Gerd et Hilla Becher, les photographes de l'architecture ordinaire, est incontestable. Les Becher enseignaient à Düsseldorf une photographie de plein front sans effet angulaire.

Rhein a été édité en tirage chromogénique monté sur Plexiglas en six exemplaires, 146 x 180 cm pour l'image, 186 x 220 cm en incluant le cadre d'artiste. Les résultats aux enchères, incluant premium, ont été : $ 2,1M par Sotheby's le 10 mai 2011, £ 710K par Christie's le 27 juin 2012, $ 1,92M par Phillips le 16 mai 2013 et $ 1,8M par Sotheby's le 12 novembre 2014.

En 1999 l'artiste retravaille son image qui était trop petite et trop carrée pour apporter l'illusion mystique de l'infini. Le paysage est étiré pour un format plus panoramique et le ciel est éclairci pour une meilleure luminosité. Rhein II est éditée avec les mêmes techniques que la version d'origine, également en six exemplaires, avec un format d'image de 185 x 364 cm et un cadre de 207 x 386 cm. Le numéro 1/6 a été vendu pour $ 4,3M incluant premium par Christie's le 8 novembre 2011, lot 44.