12 avr. 2020

Te Poipoi par Gauguin

VENTE PASSEE

La réponse à la question primitiviste de Gauguin n'est pas en Europe. Pont-Aven, tout au fond de la Bretagne, est encore trop proche de la civilisation viciée des grandes villes. En 1891 il gagne un peu d'argent en vendant quelques peintures et part pour Tahiti.

L'ambiance coloniale de Papeete n'a rien d'authentique. Gauguin trouve enfin dans le village de Mataiea des conditions de vie qu'il peut considérer comme une civilisation non souillée. Il admire les nudités innocentes.

Gauguin peint beaucoup à Mataiea. Il est très inspiré par les couleurs vives de ces paysages ombragés et par les peaux ambrées des femmes. Il voit assez égoïstement la vie sexuelle comme le thème central de son exploration ethnico-mystique. Sa très jeune maîtresse aide certainement cet Européen en exil à comprendre les traditions exotiques.

Te Poipoi, huile sur toile 68 x 92 cm peinte en 1892 au début de l'automne, a été vendue pour $ 39M incluant premium par Sotheby's le 7 novembre 2007, lot 18. L'image est partagée par Wikimedia.

Te Poipoi signifie Le matin. Les couleurs très vives peintes en aplats anticipent le fauvisme. Deux femmes, l'une accroupie au premier plan et l'autre debout plus loin, font leurs ablutions dans l'eau bleue. Le paysage est rendu complexe par les reflets des arbres et du feuillage.

Nafea Faa Ipoipo?, signifiant Quand te maries-tu?, est une scène de genre de la même série, montrant une femme protégeant ou présentant une jeune fille. Cette huile sur toile 101 x 77 cm a été vendue en vente privée en février 2015 à la soeur de l'Emir du Qatar. Le prix de $ 300M annoncé à l'époque aurait permis de revendiquer un record. Après une action en justice opposant le vendeur au courtier, le prix de $ 210M a été divulgué en 2019.

Paul Gauguin - Te poipoi (1892)