5 avr. 2020

Un Eagle de Collection

Les toutes premières pièces d'une nouvelle production sont les plus belles. Les matrices intactes permettent une frappe de la plus grande finesse. Tout naturellement les officiels de l'usine ont commencé à les mettre de côté pour les proposer à leurs amis.

Lorsque la production de l'eagle d'or redémarre en 1838, une distinction est faite entre ces premières pièces, désignées comme proof strikes, et les circulation strikes. Pour cette dénomination, toutes les proof strikes sont réalisées à Philadelphie alors que la circulation strike est partagée entre Philadelphie et New Orleans. Jusqu'en 1858 inclus, le nombre de proof eagles est évalué à moins de 5 par an.

Les premiers collectionneurs préféraient déjà les jolis spécimens, bien sûr. Des proof sets sont réalisés à leur attention avec un exemplaire de chaque dénomination de pièces en argent et en cuivre, du half cent au dollar. Un proof set complet de 1856 a été vendu pour $ 200K incluant premium par Heritage en février 2016. En 1858 le directeur de l'usine annonce pour la première fois la vente au public de tels ensembles.

En 1858 un collectionneur pionnier nommé George Seavey parvient à faire étendre son proof set pour inclure les six dénominations de pièces d'or, du dollar au double eagle. Maintenu intact par le propriétaire suivant, ce proof set est dispersé en 1890.

Le proof eagle du set de Seavey est dans un état de conservation sensationnel, gradé PR64 Ultra Cameo par NGC. Il sera vendu par Heritage à Dallas le 23 avril, lot 3823.

Cette pièce est la meilleure parmi les quatre proof eagles de 1858 qui ont survécu, et il est le seul en mains privées. Ces pièces étaient faites pour être collectionnées. Ce chiffre de 4 constitue peut-être la quantité totale de la production.

Cette année 1858 marquait l'aube de la collection moderne, avec la fondation de la Philadelphia Numismatic and Antiquarian Society et de l'American Numismatic Society et l'établissement de la première affaire professionnelle américaine de ventes de monnaies par Edward Cogan.