22 mai 2020

Femme aux bras croisés par Picasso

VENTE PASSEE

A partir de 1900, Picasso réside alternativement à Barcelone et à Paris. Il s'installera de façon durable à Paris en avril 1904. On peut croire que son art a influencé sa mélancolie, et pas l'inverse, à corréler avec le fait qu'aucun évènement de sa vie sentimentale n'a été identifié pour expliquer le déclenchement de la période bleue.

Le terminus post quem de la période bleue est l'exposition à la galerie Vollard, qui commence le 24 juin 1901. Picasso apparaît comme un brillant coloriste, avec une grande variété de thèmes autour de la vie mondaine et une spontanéité juvénile. Le terminus ante quem du changement d'humeur est une visite de Sabartes dans son atelier à la fin de l'automne de la même année : les couleurs vives sont parties, toutes les peintures ont une dominante bleue.

Les thèmes aussi ont changé, avec trois dominantes misérabilistes : les saltimbanques, l'alcool dans les cafés, les femmes de Saint-Lazare. Sabartes a confirmé que Picasso a voulu délibérément transformer son art pour intégrer des caractéristiques humanistes comme la tristesse et la douleur.

Saint-Lazare est la prison-hôpital où les femmes prostituées vivent une déchéance sans espoir. Picasso y trouve des modèles à peu de frais, et c'est à ce moment que ses idées deviennent lugubres. Un matin, en route une fois de plus pour Saint-Lazare, il conçoit L'Enterrement de Casagemas, l'huile sur toile 150 x 90 cm qui est souvent considérée comme le tout premier exemple de la période bleue.

Le 8 novembre 2000, Christie's a vendu pour $ 55M incluant premium la Femme aux bras croisés, lot 43. Cette huile sur toile 81 x 58 cm est incontestablement le portrait d'une prisonnière de Saint-Lazare. La femme famélique n'attend rien et ne regarde rien. La position des bras est protectrice, mais elle n'a rien à protéger. Picasso considérera plus tard les femmes comme des machines à souffrir.

Il est difficile de dater avec précision certaines oeuvres de la période bleue : l'artiste réutilisait souvent ses toiles, soit pour de nouvelles compositions, soit pour d'importante retouches, ce qui a été le cas pour la Femme aux bras croisés. Considérant les visites de Picasso à Saint-Lazare en 1901 et cette interprétation très allégorique de la misère, cette peinture tragique a probablement été commencée à Paris au déclenchement de la période bleue.