11 mai 2020

La Carte d'Abel Buell

VENTE PASSEE

Abel Buell, imprimeur et graveur établi dans le Connecticut, était trop habile et trop malin. Il est condamné à la prison en 1764 pour contrefaçon de la monnaie papier coloniale. La sentence est accompagnée d'une ablation partielle d'une oreille et de la langue et d'une marque d'infamie au front, qui sont appliquées sans excès par le bourreau en raison de son jeune âge, 22 ans.

Le Traité de Paris, signé le 3 septembre 1783, met fin à la guerre d'indépendance et définit les nouvelles frontières extérieures. Il est ratifié le 14 janvier 1784 par le Congrès américain et devient applicable le 12 mai.

Pour Buell, cette reconnaissance des Etats-Unis est une opportunité. Il imprime une carte murale en quatre feuilles à jointure verticale pour une dimension totale de 115 x 129 cm, qu'il annonce le 31 mars 1784. La carte de McMurray, qui se réfère au même traité, est manuscrite et plus petite, 67 x 96 cm.

La carte de Buell est la première carte des Etats-Unis imprimée par un américain sur le sol américain, et un des tout premiers documents américains à recevoir un copyright. Elle est intitulée A New and Correct Map of the United States of North America. Le cartouche pour le titre inclut le drapeau américain à treize étoiles.

Buell n'est pas un géographe. Sa carte utilise les travaux des cartographes coloniaux. Les frontières entre les treize états ne sont pas encore figées, et il en profite pour prolonger son état, le Connecticut, jusqu'au Mississippi.

Cette carte n'a été imprimée qu'en deux variantes successives, avant et après l'inscription du copyright. Le premier état est connu en un seul exemplaire conservé à la New York Public Library.

Un des six exemplaires survivants du second état a été vendu le 3 décembre 2010 par Christie's pour $ 2,1M incluant premium, lot 32. Il a été coloré à la main et est un des meilleurs exemplaires malgré quelques manques sur les bords des feuilles. L'image de cette copie spécifique est partagée par Wikimedia.

L'acquéreur, David M. Rubenstein, a confié sa conservation à la Bibliothèque du Congrès. Ce philanthrope avait acheté trois ans plus tôt le dernier exemplaire en mains privées de la Magna Carta pour la prêter aux Archives Nationales.

Abel Buell Map of the United States of North America 1783 (four sheets stitched together)