29 mai 2020

La Grande Jatte par Seurat

VENTE PASSEE

Georges Seurat cherche à définir une nouvelle technique de peinture qui soutiendra son idéal anti-bourgeois. La composition est basée sur l'équilibre des proportions. Les couleurs perçues ne sont pas celles de sa palette mais une reconstruction du spectre par l'opposition des complémentaires.

Il veut que ses démonstrations soient parfaites. Ses peintures achevées sont très rares. Les phases de préparation sont très longues, avec des dessins et avec des esquisses à l'huile. En 1884 il expose au Salon des Indépendants sa première oeuvre majeure, Une Baignade à Asnières, huile sur toile 2 x 3 m.

Seurat commence aussitôt un autre projet, sur le même thème social de la vie aberrante des bourgeois. Il choisit un coin verdoyant en bord de Seine dans le parc de loisirs de l'île de la Grande Jatte, à la limite entre Neuilly et Levallois.

Trois esquisses à l'huile sur toile sont commencées en parallèle en mai 1884. L'une d'elles est un Paysage vide de personnages, 65 x 79 cm, sur lequel il met en place les éléments théoriques de sa composition. La seconde est une version complète 70 x 104 cm, au tiers du format de l'oeuvre finale. La troisième est une étude pour le couple du premier plan.

Contrairement à la Baignade à Asnières, les couleurs sont ternes, avec une trop grande place accordées aux ombres du premier plan. Signac parviendra à convaincre Seurat que les lumières les plus vives apportent un bien meilleur effet à la technique divisionniste, mais pour Un dimanche après-midi à l'île de la Grande Jatte, qui sera terminé en 1886, il est déjà trop tard.

Le Paysage préparatoire a été vendu pour $ 35M incluant premium par Sotheby's le 10 mai 1999.