3 mai 2020

Les Tournesols par Van Gogh

VENTE PASSEE

En 1888 à Arles, Vincent réaménage la Maison Jaune pour accueillir Gauguin. La décoration de la chambre à coucher de l'invité sera constituée de quatre huiles sur toile montrant des fleurs de tournesol dans tout leur cycle de vie du bouton jusqu'au flétrissement, avec une grande variété de jaunes lumineux. Quelques mois plus tôt, Gauguin avait apprécié un échange au cours duquel Vincent lui avait fourni deux peintures sur un thème similaire.

Réalisées en août, les quatre peintures sont toutes différentes par le nombre et l'arrangement des fleurs dans le vase et par la couleur du fond. Gauguin commence son séjour en octobre. Il est ébloui : pour Gauguin, le tournesol est en quelque sorte la signature du savoir-faire de van Gogh.

L'altercation suivie de la mutilation de l'oreille a lieu en décembre. Les deux artistes ne se reverront pas, surtout par prudence concernant la santé mentale de Vincent.

En janvier 1889, quand il revient à la Maison Jaune, Vincent retravaille ses tournesols. Il peint trois répliques, copiant avec de nouvelles couleurs les dessins de deux peintures d'août 1888. Il conçoit également un triptyque décoratif dans lequel les ailes sont les mêmes peintures originales d'août 1888 et le centre La Berceuse, un portrait de Madame Roulin actionnant les ficelles d'un berceau.

Un tel acharnement sur ce thème est certainement obsessionnel. Vincent regrettait le départ de Gauguin et voulait reconquérir son admiration. Aucune intervention de Gauguin dans la conception et l'exécution de cette série n'a été démontrée.

Répertoriée dans la succession de van Gogh, une des trois répliques avait été achetée par Schuffenecker en 1894. Son format a été agrandi à 100 x 76 cm à une date indéterminée par l'ajout de bandes de toiles, soit pour correspondre aux dimensions d'un cadre, soit plus vraisemblablement pour obtenir une composition moins serrée. L'hypothèse selon laquelle cette peinture est une copie réalisée par Schuffenecker n'est pas vraisemblable.

Cette réplique a été listée par Christie's dans sa vente à Londres le 30 mars 1987, avec une estimation au-delà de US $ 16M qui suffisait pour dépasser de 50 % le plus haut prix enregistré pour une oeuvre d'art aux enchères. Les Tournesols ont été vendus à un enchérisseur japonais pour £ 24,7M incluant premium valant à cette époque US $ 40M.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par Thames News incluant des séquences de la vente et le coup de marteau mémorable à £ 22,5M hors frais. L'image est partagée par Wikimedia.



Van Gogh Vase with Fifteen Sunflowers