12 juin 2020

Les Sculptures Pendues de Ruth Asawa

Ruth Asawa nait en Californie dans une famille d'émigrés japonais. La vie est difficile. Le père est maraîcher et l'enfant, déja attirée par la création artistique, observe les formes oblongues des légumes. L'entrée en guerre du Japon génère des persécutions.

La jeune femme développe une technique nouvelle, inspirée par le minimalisme d'Albers et par les paniers d'osier. Elle apporte la troisième dimension en remplaçant le crayon par un fil métallique qu'elle crochète en une multitude de boucles.

Les sculptures d'Asawa sont des alignements de structures oblongues.qui pendent au plafond. Chaque élément peut contenir une ou deux formes intérieures successives sans perdre leur transparence. Ils sont reliés entre eux par des rétrécissements qui peuvent être limités à un fil linéaire unique.

Le 1er juillet à New York, Bonhams vend l'oeuvre enregistrée sous la référence S.408 par le Ruth Asawa Estate. Réalisée vers 1954, elle aligne cinq lobes en deux groupes reliés par une chaîne, pour une hauteur totale de 127 cm. Le lobe supérieur de chaque groupe intègre une autre forme oblongue. Elle est estimée $ 1M, lot 9.

S.387, réalisée vers 1955, assemble trois lobes en un seul groupe. Chaque lobe intègre deux petits éléments en forme de poire positionnés l'un dans l'autre. Cette oeuvre de 84 cm de hauteur totale a été vendue par Christie's le 14 novembre 2019 pour $ 4,1M incluant premium sur une estimation basse de $ 700K.

Dans la phase suivante, les formes élémentaires sont imbriquées. S.437, réalisée en 1956, 260 cm de haut, a été vendue par LAMA (Los Angeles Modern Auctions) pour $ 1,43M incluant premium le 23 février 2014, record à cette époque pour une oeuvre d'Asawa aux enchères.