4 juin 2020

Porte aux Moineaux par Lalique

VENTE PASSEE

A partir de 1890, René Lalique utilise le verre parmi la grande variété de matériaux qu'il assemble dans ses bijoux de style Art Nouveau. Il maîtrise progressivement toutes les techniques, dans des dimensions de plus en plus grandes.

En matière d'application monumentale du verre, son chef d'oeuvre est la porte d'entrée à double battant qu'il crée pour son hôtel particulier à Paris. La décoration de branches de pin et pommes de pin est répartie sur neuf rangs de huit panneaux de verre, avec même un prolongement sur le mur de l'immeuble. L'Hôtel Lalique et sa porte existent toujours.

Sa compétence dans la décoration de luxe est reconnue. Il réalise en 1925 la fontaine de verre de l'Exposition des Arts Décoratifs et décore le train Côte d'Azur Pullman Express en 1929 et le paquebot Normandie en 1935.

Le 22 novembre 2011, Sotheby's a vendu pour € 2,02M incluant premium sur une estimation basse de € 400K une porte en verre réalisée par Lalique en 1929, lot 131.

Cette porte 270 x 180 x 13 cm est en double battant, chacun composé de quatre compartiments verticaux en verre blanc délimités par des baguettes en verre. La monture de fixation est en acier nickelé. La décoration n'est pas sur les vitres mais sur les baguettes, avec des figures de moineaux en ronde bosse la tête en bas, réparties sur toute la hauteur.

Le moineau de verre a été proposé régulièrement par Lalique, notamment pour des presse-papiers et, à partir de 1933, pour une barre décorative avec six oiseaux grandeur nature. L'application en ronde bosse sur une structure architecturée anticipe de deux décennies les petits animaux perchés dans les meubles de Diego Giacometti.