20 juin 2020

Tourbillon pour un Roi

Le régulateur à tourbillon, breveté par Breguet en 1801 après la réalisation d'un prototype, est une des plus importantes inventions de l'histoire des garde-temps. L'instrument, désormais protégé contre les variations de sa position et les fluctuations de la gravitation, peut être utilisé dans les voyages sans perte de précision.

Breguet développe après 1806 les applications de son tourbillon. La rotation en quatre minutes, remplaçant la rotation d'une minute, améliore la stabilité d'une façon décisive.

Les plus grands amateurs d'horlogerie sont informés de ce progrès. La France est en guerre contre l'Angleterre. Le roi George III utilise discrètement les services d'un intermédiaire nommé Recordon pour obtenir une de ces montres.

Breguet a retrouvé la référence de cette pièce dans ses archives. Vendue le 29 juin 1808 à Recordon pour le roi d'Angleterre, elle apparait comme le tout premier tourbillon à avoir été commercialisé. Elle inclut un thermomètre, qui est certainement une exigence spécifique du roi, et un échappement Robin que Breguet utilisait rarement. Pour pallier au risque d'interception par les douanes, la marque Breguet n'apparaît pas extérieurement et le cadran est signé par Recordon. Le paiement des 4800 francs a été terminé en 1813 par le Prince Régent.

Restée dans sa configuration d'origine, la montre Breguet de George III a été vendue pour £ 550K incluant premium par Sotheby's le 9 novembre 1999. Elle est estimée £ 700K à vendre par Sotheby's à Londres le 14 juillet, lot 28.

Une montre de la même période, avec un échappement Breguet et sans thermomètre, est sans doute la toute première à avoir incorporé le tourbillon à quatre minutes. Vendue pour 4600 francs le 12 février 1809 pour le comte Potocki, elle a été vendue pour CHF 820K incluant premium par Christie's le 12 mai 2014.