5 juin 2020

Violon et Guitare par Juan Gris

VENTE PASSEE

Juan Gris est proche des artistes qui développent le cubisme : Braque, Léger, Metzinger. Il gagne d'abord sa vie avec des dessins satiriques pour les magazines. Il commence en 1911 à réaliser des peintures à l'huile. Kahnweiler signe en 1913 un contrat par lequel il achète toute l'oeuvre présente et future de ce jeune artiste, comme il avait fait précédemment avec Braque, Picasso et Léger.

Juan peut désormais se consacrer à son art avec un esprit plus libre. Il séjourne à Céret d'août à novembre 1913, sans franchir la frontière parce qu'il n'a pas fait son service militaire et est considéré comme un déserteur dans son pays d'origine.

Le choix de ce village n'est pas anodin : Picasso y a conçu le cubisme avec Braque en 1911 et y séjourne pour la troisième année consécutive. Juan déclare être un disciple de Pablo et tente de clamer à qui veut l'entendre tous les secrets du cubisme. Très agacé, Picasso évite ce jeune homme trop enthousiaste.

Pourtant Juan est aussi un innovateur. Ses oeuvres peintes à Céret offrent la transition entre le cubisme analytique, défini comme un aplatissement des formes, et le cubisme synthétique, par lequel les objets retrouvent des contours identifiables et des couleurs vives.

Le 3 novembre 2010, Christie's a vendu pour $ 28,6M incluant premium Violon et Guitare, huile sur toile 100 x 65 cm peinte par Juan Gris à Céret en septembre 1913, lot 23.

Kahnweiler est satisfait des progrès de Gris et Picasso ne peut plus ignorer son rival, sans toutefois mettre fin à son animosité unilatérale. Picasso avait voulu être considéré comme le meneur de ce cubisme qui ne pouvait intéresser que les théoriciens. Peu après Picasso, Braque et Gris tentent simultanément mais vainement de sauver le cubisme analytique en insérant sur leurs toiles des extraits de journaux, avatars ultimes de la destruction de la perspective.