8 juil. 2020

Deux Volumes du Yongle Dadian

VENTE PASSEE

L'empereur Yongle des Ming fut extrêmement actif dès son avènement, notamment en matière de diplomatie et de religion. En 1404 CE il ordonne la compilation de tous les savoirs. Plus de 2000 érudits parcourent la Chine pour trouver les sources.

Le travail est terminé en seulement cinq ans. L'ensemble est constitué de près de 23 000 rouleaux répartis en 11 000 volumes, occupant environ 30 mètres cubes. Le nombre de caractères chinois est estimé à 370 millions, correspondant à environ 250 millions de mots en écriture latine. Satisfait de son oeuvre de préservation de la culture, l'empereur attribue à cette compilation son propre nom de règne : le Grand Canon de Yongle, ou Yongle Dadian.

Le Yongle Dadian est trop énorme pour envisager une édition. En 1557 cet ensemble encore unique échappe de très peu à un incendie qui détruit trois palais de la Cité Interdite. L'empereur Jiajing, conscient du risque de perte de ce trésor culturel inestimable, ordonne d'en prendre une copie, sous forme d'albums 50 x 30 cm correspondant aux volumes et chapitres originaux. Ce travail est effectué de 1562 à 1567 CE.

Plus personne n'entendra jamais parler des rouleaux originaux. La copie a existé jusqu'aux guerres de l'opium. Elle a subi incendies et déprédations, et seuls 400 albums ont survécu, soit 3,5 % de l'ensemble original.

Un lot de deux volumes a été vendu pour € 8,1M incluant premium par Beaussant Lefèvre à Drouot le 7 juillet 2020. Les thèmes respectifs sont la géographie des lacs de Chine et une description de rites funéraires. Des usures, taches et accidents étaient annoncés au catalogue.