29 juil. 2020

Le Chronographe Noir et Or

Le premier chronographe de la marque Rolex avait été la référence 6234, de 1955 à 1961. Cette fonction est particulièrement appréciée sur les circuits automobiles. En 1962 Rolex devient le fournisseur attitré du circuit de Daytona, ouvert trois ans plus tôt. La désignation Daytona est inscrite à partir de 1964 sur les cadrans du Cosmograph 6239 puis de sa variante 6241. Les variantes étanches sont nommées Oyster.

A la fin des années 1960, Rolex veut capter ce secteur de marché en améliorant l'élégance. Le cadran Exotic incluant trois cadrans subsidiaires reçoit des collectionneurs le surnom de Paul Newman, en référence à la 6239 de 1968 que l'acteur ne quittait jamais sur les circuits et derrière le volant. En 1969 trois nouvelles références, 6262 à 6264, sont une évolution de la 6239 pour intégrer soit un nouveau calibre, soit un changement de technique du bouton poussoir.

La quasi totalité des montres de ces modèles est en acier inoxydable, dont la robustesse répond bien aux besoins sportifs. Les autres métaux sont d'une très grande rareté. La gamme de couleurs offerte pour le cadran est originale et spectaculaire : lemon, tropical panda, champagne.

Le 31 juillet en ligne depuis Londres, Sotheby's vend au lot 951 une montre qui combine plusieurs raretés du plus grand prestige : un Cosmograph Daytona Paul Newman "18k JPS" de 1969 référence 6264. Le cadran noir avec cadrans subsidiaires dorés dans un boîtier en or a été surnommé JPS par les amateurs en référence aux livrées des Lotus de Formule 1 sponsorisées par la marque de cigarettes John Player Special.

Je vous invite à regarder la vidéo partagée par la maison de ventes. L'estimation haute, £ 650K, a été dépassée dès le premier jour d'enchères.